MaisonSociété

Comment apprendre à tisser : 6 conseils pour débutants !

À une certaine époque, l’apprentissage du tissage était une nécessité. Le linge de maison, le linge à vendre, certains vêtements devaient être tissés à la main pour permettre aux personnes de se vêtir, de se couvrir ou de décorer leurs demeures. À présent, il est possible de tisser pour le plaisir de le faire. Le fait de manier la laine sur un métier à tisser et de prendre le temps de créer des ouvrages remarquables est presque devenu un art, dans lequel tout le monde peut se lancer sans difficulté. Si vous êtes débutant et que vous souhaitez apprendre à tisser comme il le faut, voici quelques astuces pour ne pas vous perdre en chemin et pour profiter autant que possible de cette nouvelle activité.

1.  Regardez les autres tisser

L’appétit vient en mangeant, dit-on. Pour ce qui est du tissage, vous aurez sans doute de plus en plus envie de vous y pencher si vous regardez les autres tisser, et si vous voyez toutes les possibilités qui s’offrent à vous. Après un passage sur un cadre à tisser, les superbes rendus que l’on peut obtenir vous montreront à quel point il est utile pour vous d’aller jusqu’au bout de votre apprentissage.

Peu importe les raisons pour lesquelles vous souhaitez apprendre à tisser. Certaines personnes aiment par exemple tisser, car cela les aide à être moins stressées et à se divertir. D’autres ont surtout une véritable fibre artistique en eux qui ne demandent qu’à se développer davantage (les deux sentiments peuvent se retrouver en une seule et même personne). Ils aiment ainsi l’idée de pouvoir réaliser des pièces hors du commun, ils aiment le caractère original de savoir créer quelque chose par soi-même.

Ainsi, plus vous verrez des réalisations faites par d’autres personnes, plus vous comprendrez ce que vous souhaitez faire et sur quels types d’ouvrages il vous faudrait vous concentrer.

2.  Apprenez le B.A. BA du tissage

Le tissage a son langage spécifique, ainsi que les différentes méthodes suivant lesquelles il est possible de tisser pour produire des résultats bien spécifiques. Vous ne devriez donc pas tisser sans savoir ce que vous êtes exactement en train de faire ni même connaître les autres possibilités qui s’offrent à vous.

Vous ne pouvez certes pas tout savoir, mais des essentiels existent. C’est le cas du tissu lui-même duquel vous pouvez apprendre qu’il peut être confectionné avec divers types de fils dont certains sont peignés, brossés, teints ou écrus ; la laine n’étant donc pas la seule option possible. Ceci, sans compter qu’un tissu est constitué de plusieurs fils de chaîne, d’une trame et d’une armature qui n’est rien d’autre que le caractère de l’entrecroisement utilisé entre les fils de trame et les fils de chaîne.

Ainsi, lorsque vous aurez de plus amples explications visuelles, mais aussi orales sur la façon dont il faut se servir de vos fils sur un métier à tisser, vous serez bien plus à l’aise au moment de vous lancer.

Comprenez dès à présent que les fils de chaîne sont les fils qu’il vous faudra tendre et placer dans le sens de la longueur et que les fils de trame sont ceux-là qui serviront à croiser les fils de chaîne de façon perpendiculaire sur le métier à tisser. Vous obtiendrez ainsi différents types de tissus suivant la façon dont vous vous y prendrez pour croiser fils de trame et fils de chaînes. Et cela se reflétera aussi dans la qualité du tissu, dans ce qu’il évoque au toucher, dans son apparence finale.

On retrouve généralement 5 types de tissage :

  • Tissage toile : il est considéré comme le mode de tissage le plus simple. Il n’en est pas moins résistant puisqu’il consiste à placer les fils de trame tantôt au-dessus des fils verticaux (fils de chaîne) tantôt en dessous. Le rendu que vous aurez vous permettra de remarquer qu’avec ce type de tissage, l’envers et l’endroit du tissu n’existent pas, les deux surfaces étant parfaitement identiques. Vous retrouvez cela dans la percale, le coton, la popeline ou le taffetas ;
  • Tissage double : ce type de tissage n’est rien d’autre que le tissage toile, mais en utilisant deux fils à chaque fois, du côté de la chaîne comme du côté de la trame. Ce système est très apprécié lorsqu’il s’agit de croiser différentes couleurs ;
  • Tissage satin : comme son nom l’indique, ce type de tissage est réservé au satin. L’indication pour obtenir la brillance et la douceur du satin est de faire en sorte qu’un fil horizontal passe par-dessus 4 fils perpendiculaires puis sous un fil perpendiculaire ;
  • Tissage serré : en tissant ainsi, vous pourrez avoir un côté à l’endroit bien spécifique sur votre tissu. Le tissage serré se fait avec des fils placés en diagonale, et c’est pour cette méthode que vous apprendrez ce que sont les pieds-de-poule et les chevrons afin d’obtenir des effets variés ;
  • Tissage Jacquardt : dans cette méthode, les fils de chaîne sont davantage sollicités, et les possibilités de création de motifs décoratifs sont optimales tout en assurant une grande résistance au tissu. Pour tisser ainsi, il faut un métier à tisser spécialement adapté au tissage Jacquardt.

3.  Lisez et visionnez des cours de tissage pas à pas

Si vous aimez lire, vous apprécierez sans aucun doute d’avoir à votre disposition un livre pouvant vous appendre à tisser pas à pas. Vous pourrez facilement le transporter avec vous et tout aussi facilement le consulter au moment de vous exercer au tissage. Il existe en effet des ouvrages confectionnés à cet effet et que vous pouvez acquérir par achat en ligne.

Côté lecture, les sites internet spécialisés dans l’apprentissage du tissage peuvent également vous être utiles. L’avantage est que par cette méthode, vous n’aurez rien à payer, mais juste à profiter de conseils avisés et de tutoriels souvent gratuits. Vous pourrez voir comment les passionnés du tissage aiment transmettre leur savoir-faire aux débutants, avec des images à l’appui et en ne négligeant aucun des moindres détails.

Apprendre à tisser peut aussi se faire grâce aux vidéos, et c’est là l’une des solutions les plus appréciées. Vous pourrez ainsi regarder votre professeur du moment faire des démonstrations, et vous aurez aussi la possibilité de mettre la vidéo en pause le temps de tout refaire par vous-même. Ce sera là une façon de vous inspirer, s’agissant des modes de tissage, des couleurs et des motifs.

Viennent enfin les cours de tissage payants qu’il vous plaira peut-être de suivre sur internet ou ailleurs.

4.  Renseignez-vous sur les métiers à tisser et les matériaux de tissage

Le métier à tisser sera votre principal instrument pour vous exercer au tissage. Qu’il s’agisse d’un cadre à tisser ou d’un métier à tisser sous forme de cadre ou de cercle, l’important est que vous sachiez être à l’aise. De votre choix dépend également le type de pièces que vous réaliserez : longs tissus, tapisseries, nappes ou autres styles de tissus grands ou petits. Vous aurez le cœur net sur ce que vous voulez faire et avec quel type de métier à tisser le faire, après avoir appris les bases (B.A. BA) du tissage.

Les autres matériaux qu’il vous faudra posséder pour bien tirer parti de votre métier à tisser sont en premier lieu la laine, l’élément le plus conseillé pour les débutants ; la canette, qui peut très bien être vendue avec la laine ; et le peigne envergeur. Certains métiers à tisser sont vendus en kit, ce qui vous facilitera grandement la tâche, car vous disposerez en une fois de tout ce qui sera nécessaire pour utiliser votre instrument à tisser.

5.  Achetez votre propre métier à tisser

Sur internet, il vous est possible de trouver des métiers à tisser très pratiques, de diverses catégories et tout à fait indiqués pour les débutants. Un site de vente spécialisé connaît tout ce qu’il faut pour vous aider à apprendre à tisser au mieux, au plus vite, et le plus aisément possible. Les kits de métier à tisser existent d’ailleurs pour cette raison et vous rendront la tâche plus aisée.

Le prix d’acquisition d’un métier est abordable, et vous n’avez pas du tout besoin de posséder des modèles de grands formats lorsqu’il s’agit d’apprendre. L’investissement que vous ferez ne sera pas donc trop élevé, et vous aurez donc le temps et l’occasion de voir si vous avez bien la main avant de penser à aller plus loin. Les petits modèles de métiers à tisser sont également faciles à ranger dans une armoire, sous le lit, ou dans un coin bien tranquille de votre maison.

Vérifiez tous les détails du métier à tisser proposé sur internet et décidez-vous pour le modèle qui vous semble le plus approprié. Puis, il vous suffira de passer votre commande et de vous faire livrer à domicile sans avoir à vous déplacer.

6.  Participez à des ateliers

Un très bon moyen d’avoir la main assez rapidement est de participer à des ateliers de tissage. Certains sont grandement ouverts aux débutants et durant toute l’année. Ainsi, vous pourrez apprendre à tisser en compagnie d’autres stagiaires qui ont la même passion et qui découvrent les élans modernes du tissage.

Dans la plupart de ces ateliers, des métiers à tisser sont mis à disposition des apprenants, mais il vous faudra toutefois posséder le vôtre afin de poursuivre correctement votre apprentissage chez vous. Vous aurez aussi l’occasion de poser des questions directement aux instructeurs afin de bénéficier de leur aide, et de leurs astuces en cas de besoin.

Apprendre à tisser n’a finalement rien de très difficile. Il vous suffit de vous organiser et d’avoir un minimum d’intérêt pour découvrir, pour essayer et pour y arriver. Il faut un début à tout, et vous êtes certainement déjà sur la bonne voie. Les moyens ne manquent pas : des cours en ligne gratuits ou payants, des métiers à tisser en kit, des séminaires d’apprentissage près de chez vous, et le tour est joué.

Sylvia

Je suis une touche à tout. Je bricole, cuisine, jardine, mais j'aime par-dessus tout voyager !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez aussi

Close
Close